Le fromage squich squich n’est pas une chimère !

,

fromage en grainsNon, vous ne rêvez pas, ce n’est pas une légende. Le célèbre fromage squich squich dont la plastique a glorieusement été vantée par le barde Omnikrom dans sa chanson « Danse la poutine » existe bel et bien. A votre droite, une preuve en image de sa présence dans la contrée de Montréal.

Ce fromage typiquement québécois constitue l’un des trois éléments fondamentaux de la poutine (avec les frites et la sauce brune). Produit à base de lait de vache, il s’agit d’un fromage à pâte ferme, comme le gouda ou le cheddar. Il aurait fait son apparition dans les années 1960 alors que les laiteries de l’époque cherchaient une solution pour écouler les stocks de lait, trop nombreux et vendus à perte.

Distribué sous la forme de petites crottes blanches, qui lui ont valu son surnom de « fromage en crottes » ou « fromage en grains », il grince sous la dent lorsqu’il est consommé le jour même de sa fabrication. Mieux vaut donc le déguster sur le champ car si on le met au frigo, il prend froid et perd tout son charme (et son intérêt?). Pour cela, on ne se prend pas la tête, il se savoure tel quel, en collation, en apéritif ou en salade. Il peut aussi s’utiliser fondu, notamment dans les gratins – et en plus, ça fait des fils !
Quant à son goût, laiteux et relativement discret, il relève pas mal de la mozzarella.

Bon, soyons honnête, c’est plus drôle et ludique que vraiment bon ; mais je reste la première à sauter sur un sachet dès que je passe au supermarché !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *