Une journée sans fin

, ,

Direction le Chili ! 9h30, je prends le bus de El Bolson a Bariloche, mon second bus est a 14h donc j’aurai du temps en masse pour la transition. Pour ce second bus, je découvre la compagnie chilienne Andesmar. Le bus a l’air confortable, ma place est a l’étage tout a l’avant avec donc une belle vue panoramique devant moi.

C’est parti pour un tout petit bout de la route des 7 lacs jusqu’a Villa Agostura, c’est bien beau des lacs et des montagnes, on ne se lasse pas de ce paysage de la patagonie. Par contre dans le bus, il fait très chaud, l’air conditionné ne fonctionne pas, premier oups du voyage. Arrivés au poste de frontière argentine qui nous indique que l’on quitte l’argentine, on s’arrête sur le bas coté, derrière 5 autres bus. Oula, on n’est donc encore loin de passer la frontière. Après 2 heures a poireauter, je ne sais pas pourquoi mais on passe devant tous les bus et on arrive au poste chilien, yeah ! Par contre on ne doit pas descendre du bus et tout le monde suffoque de chaud, un peu de forcing et on est dehors.

2e oups du voyage, une dame n’a pas les papiers de sa fille, on est planté là tant qu’elle ne trouve pas un moyen de repartir a Bariloche, ce qu’elle réussi a faire 1h plus tard. Nos passeport tamponnés, on repart sur cette magnifique route sineuse des andes, le paysages change, plus rocailleux mais toujours avec des arbres, c’est drôle comme cette frontière naturelle peut rendre 2 pays bien différents.

A quelques mètres de la frontière, le bus stop. Il est 19h passé, le poste de frontière ferme a 20h. Ils essiaent de réparer le bus mais en vain, nous irons a pied passer la frontière pour faire tamponner nos passeports. C’est donc les douaniers qui viennent à nous pour vérifier que nous n’avons pas de fruit, lait ou viande, c’est interdit d’entrer le pays avec de telles choses. Oups, j’avais des fruits secs dans mon sacs, le douanier me dit juste qu’il faut tout manger ici, je partage donc mes fruits secs avec qui le veut du bus.

Commence alors une attente pour un autre bus, il est 21h et ce dernier n’arrivera pour nous prendre que vers Minuit, pas mal drole d’attendre dans un bus dans le noir au milieu de nul part, j’aurai presque pu planter ma tente à coté du bus ! Une fois dans le nouveau bus, en 3h nous arrivons a Puerto Varas, j’ai préfèré fermer les yeux tout le chemin, le bus allait auper vite et dans le noir ça donne des impressions de train fantome qui va tomber dans le précipice !

Yeah, je suis à Puerto Varas, il est 3h du matin ! Je pars en quête de mon auberge de jeunesse que j’ai réservée mais que je n’ai prévenue de mon retard. L’application maps.me me permet de trouver mon chemin facilement, ce aont des cartes qui ne nécessitent pas d’avoir le wifi, pas mal pratique !

Nouveau oups de la nuit, personne ne répond a l’auberge, je suis a la porte… Je me rends vers le centre ville et essaie en vain de trouver une auberge de jeunesse ouverte, en vain. Par contre dans la rue c’est animé, les sud américains vivent la nuit, je demande à un couple s’ils connaisent une auberge de jeunesse. Ils essaient de m’aider mais voient bien qu’il n’y a rien à cette heure. La fille me demande a voir mon passeport, juste par sécurité. Peut être un peu innocente de faire ça à 3h du matin dans une ville inconnue mais j’ai confiance en eux, ils ont l air tout a fait normaux.

La fille me propose de rentrer avec eux, ils n’habitent pas ici, mais sont en vacances chez son papa. Me voici donc accueillie par une famille chilienne, un bon lit bien mérité par une si longue journée de voyage.

Je passerai le lendemain avec eux, à manger des espèces de beignets de viandes typiques et à pratiquer l’espagnol. Merci Maria pour ta gentillesse et celle de toute ta famille, je n’ai pas eu à dormir dehors !

by

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *