Valparaiso, la ville aux milles couleurs

,

Après 1 nuit de bus depuis Pucon, me voici à Valparaiso aux petites heures du matin. Le terminal est pas mal loin du centre, ça me reveillera un petit 30 min de marche. L’auberge Casa Verde Limon est sympathique, c’est une vieille batisse très haut de plafond, la table commune fait en sorte que les gens se rencontrent.

On m’avait parler de Tour for tip pour faire un tour des quartiers touristiques de Valparaiso, tous les jours à un point clés, ces personnes habillées de lignes rouges et blanches comme le personnage Où est Charlie (ou plutot Wally) vous font découvrir la ville et vous donnez le tip que vous voulez. Ce fut une très bonne idée car en plus de m’aider a ne pas tomber dans le sommeil, on est passer par plein de ruelles et escaliers plein de grafittis, avec un arrêt pour un bon alfajor.

Le reste du temps je me suis pas mal baladée dans la ville atravers les ruelles pour m’y perdre ainsi que les vieux ascenseurs, j’ ai visité la maison de Pablo Neruda un poête chilien très connu dont la maison a Valparaiso est très belle et originale avec une vue incroyable sur la baie. Il y avait aussi un festival d’art où j’ai pu voir quelques spectacles dont un pour enfant mais là encore mon espagnol n’était pas super pour comprendre le tout !

La ville vit la nuit, l’auberge est proche d’une petite place plus qu’animée, le premier soir des gens jouaient du tam-tam, et ne se sont arrêtés qu’a 8h du matin, un peu dur pour mon sommeil. Un soir avec un groupe de français de l’auberge, on est sorti à la recherche de spectacles du festival d’art, mais finalement, rien trouvé de bien cool, on finira donc dans un bar !

Valparaiso est donc une ville plutot jolie du coté des coins touristiques mais se réveille toujours très sale des nuits de bordel ! J’ai hate de retrouver des petits villages plus tranquilles.

by

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *